Bonjour Westhoek !

04 décembre 2017

Fantastic Mister Fox

Fantastic Mister Fox

Dans le cadre du dispositif "Collège au Cinéma", les élèves de 5e B du Westhoek ont vu au Cinéma du Hérisson (Espace Jean Vilar) le film d'animation Fantastic Mister Fox. Cette oeuvre cinématographique est adaptée d'un roman de Roal Dahl : Fantastique Maître Renard.

FANTASTIC MR FOX BANDE ANNONCE VF

Le pitch ?

ça commence avec un renard qui essaie de voler des poules. Normal !

Une cage en métal lui tombe dessus et l'emprisonne. Mais il n'est pas seul : il a entraîné sa dulcinée, Felicity, qui est maintenant en colère. Elle est exaspérée et lui demande d'arrêter les vols.

Deux ans plus tard, en fait douze années renard plus tard, le couple a formé une famille : Ash, leur fils, vit une crise d'adolescence. Il a un complexe d'infériorité par rapport à son père (sportif au passé brillant) et, aussi, par rapport à son cousin parfait Kristofferson. Le renardeau est très beau, élégant, maîtrise l'art du karaté et emporte la préférence de la mignonne Agnès . C'est insupportable pour Ash.

Le problème dans cette famille comme les autres ?

Mister Fox a repris du service : "il s'est remis à voler" (Matéo).

"Il va s'associer avec son ami Opossum pour s'introduire de nuit dans les fermes de Bean, Boggis et Bunce, trois fermiers. Ils vont voler des poulets, des canards et du cidre." (Nesrine)

Des obstacles ?

"Il y a des chiens chargés de surveiller la ferme de Boggis, des Beaggles dont un a la rage." (Rémi)

"Des clôtures électriques." (Matéo)

"Le Rat noir aux yeux rouges, un agent de sécurité qui travaille pour Bean." (Enzo et Kévin)

L'humour dans le film :

"L'opossum n'est pas très intelligent. Quand il voit l'éclair dessiné sur la clôture électrique, il croit que cela annonce l'arrivée d'un orage." (Rémi)

"Physiquement, on dirait un rat raté." (Nathan)

"L'opossum est attachant. On dirait un enfant de cinq ans qui ne comprend pas très bien ce qui lui arrive." (Samuel)

"Quand il ne comprend pas, ses yeux affichent des étoiles comme si le marsupial était perdu et confus. C'est un peu comme un ordinateur qui buggue." (Erwann)

"Je n'ai pas apprécié l'humour du film (auquel je préfère Jurassic Park) qui est trop enfantin ici.  C'est des clichés cartoonesques : la barrière électrique, les yeux de l'opposum, la course-poursuite entre le beaggle et Fox... " (Nathan)

Portrait rapide Mister Fox :

"malin" (Nesrine)

"Rapide" (Léa)

"Fantastique" (Rémy)

"Fort" (Alexandre)

"Intelligent" (Océane)

"Sportif" (Jimmy)

"Curieux" (Enora D.)

"Voleur" (Kévin)

"Brigand" (Lucas)

"Courageux" (Léa)

"Rigoureux" (Kelly)

Mister Fox, un renard comme ceux des fables de La Fontaine ?

"Les Renards chez La Fontaine sont sans scrupules. Ici Fox se bat. Chez La Fontaine, les renards sont plus manipulateurs et rusés. " (Nathan)

Mais ici Fox n'est-il pas rusé ? (la prof)

"Si, il l'est. C'est juste que l'objectif est différent." (Samuel)

"Oui, Samuel a raison de me contredire : j'en conviens.  Car d'un côté Fox essaie de sauver son neveu, va faire des casses et braquer. Chez La Fontaine, les objectifs sont plus bas :  le renard veut sortir d'un puits (cf Le Renard et le Bouc) et dans l'autre fable le renard veut récupérer un bout de fromage, juste un bout, même pas le camembert entier." (Nathan)

"Mais il a faaaaaim." (Samuel)

Fantastic Mister Fox : un film à voir ou à fuir ?

"à fuir comme la peste !" (Nathan)

"ça dépend de l'âge." (Samuel)

Lucas ne se positionne pas. Il est prudent...

"Les plus jeunes seraient plus intéressés par le film que les plus vieux, à partir de 10 ans." (Rémi)

"Le film est à conseiller pour les enfants de 5 à 10 ans qui vont apprécier l'humour qualitatif." (Erwan) 

"et aussi les marionnettes. Je pense que le film peut concerner les plus de 10 ans, c'est un humour sans âge." (Morgan)

"Je reviens sur mon propos : le film est inspiré de plusieurs genres comme les westerns et les films de braquage. On peut y voir certaines références aux films de western, comme les horloges, une avenue où l'on sent qu'il y aura un duel entre les gentils et les méchants." (Nathan)

Posté par BonjourWesthoek à 11:16 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


14 novembre 2017

TOP 5 des pires cadeaux de Noël

TOP 5 des pires cadeaux de Noël

par Fiona et Maëlle (6e B)

5 - Le Bescherelle ou un dictionnaire : D'accord, c'est utile. Mais à Noël, on attend des cadeaux pour jouer et pour se divertir.

4 - Le pull très moche : Comme celui de Thérèse ou n'importe quel autre pull importable après Noël.

pull très moche1

3 - Le cadeau électronique qui ne fonctionne jamais : Des petits chiens électroniques qui ne marchent pas, un boule à facettes qui ne s'est allumée qu'une seule fois... Tout le monde en a vu !

2 - Le cartable : On préfère un vélo à la place ! Le cartable, c'est une affaire d'école. En plus, un cartable Cars ou Spiderman, quand on est au collège, c'est la honte.

 

cartable cars

 

1 - ???

 Et toi, quel est le pire cadeau que tu aies reçu à Noël ?

Posté par BonjourWesthoek à 17:17 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

07 novembre 2017

"Le Salaire du sniper" de Didier Daeninckx

Le coin lecture : "Le Salaire du Sniper" de Didier Daeninckx

Les élèves de 4ème ont lu la nouvelle "La Salaire du Sniper" de Didier Daeninckx avec un dévoilement progressif du récit.

Ils ne connaissent pas la fin de l'histoire.

Avant la fin de l'histoire, ils formulent des hypothèses :

"Yochka meurt parce qu'il y a un tir de roquette" (Léane)

"Je ne veux pas qu'il meurt !" (Mathéo)

"Les enfants protégés par Yochka pleurent ?" (Marvin)

"Les journalistes vont peut-être amener les enfants en France pour les protéger." (Cassandre)

"Le reportage sera diffusé sans la mort de Yochka. Ils vont censurer sa mort. Ils vont faire une sorte de dédicace "Au pauvre Yochka" Il s'occupait de pauvres enfants et il meurt." (Mathéo) 

Sans titre 1

Après ce qu'ils croient être la fin de l'histoire :

"c'est une fin triste" (Léane)

Mais on leur présente la vraie chute de la nouvelle :

Sans titre 2

 Les réactions des élèves eux-mêmes dans les commentaires !

 

Posté par BonjourWesthoek à 12:02 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

02 octobre 2017

"Le papa de Simon" (1879), Guy de Maupassant

"Le papa de Simon" (1879), Guy de Maupassant

le papa de simon

Qu'en ont pensé les élèves de 5ème B ?

"J'adore", Jimmy.

De quoi la nouvelle parle-t-elle ?

"C'est l'histoire d'un enfant martyrisé par ses camarades, Simon, parce qu'il n'a pas de papa. Mais à la fin, plus personne n'ose lui dire quelque chose. C'est touchant", Erwan.

le papa de simon 1

Qu'éprouve-t-on à la lecture de cette histoire ?

"De la peine, Simon n'a pas de papa. 8 ans sans papa !", Samuel.

"De la joie, parce que ce garçon est fier de gagner un papa." Kelly.

"De la colère, parce que ses camarades de classe martyrisent Simon. Ils répètent sans cesse "pas de papa, pas de papa !" ", Rémy.

"De la compassion pour la Blanchotte parce qu'elle a dû élever Simon toute seule", Erwan.

"De l'admiration, parce que la Blanchotte nettoie sa maison, élève son fils seule" Erwan.

"... et ne sort que pour aller à l'église." Nesrine.

À quels moments y a-t-il mépris et cruauté dans l'histoire ?

"Les garçons se moquent de Simon", Nathan.

"les mères méprisent la mère de Simon et les enfants prennent exemple sur leurs propres mères : ils méprisent Simon", Erwan.

le papa de simon 2

Le narrateur prend-il position ?

"Quand les garçons s'attaquent à Simon, ils sont comparés à des poules qui s'acharnent sur une congénère blessée et l'achèvent ", Nathan.

Or, leurs pères sont "méchants, ivrognes, voleurs et durs à leurs femmes", trahit le narrateur.

Posté par BonjourWesthoek à 11:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2017

Les élèves de 5e B ont lu un texte extrait du Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry et ils retiennent quelques phrases au sujet de l'amitié :

"c'est une chose trop oubliée, dit le renard. ça signifie "créer des liens..."

"Il faut être patient, répondit le renard."

"Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis."

"Le langage est source de malentendus."

"Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde."

Posté par BonjourWesthoek à 16:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 juin 2017

Lexique footballistique : le corner

Lexique footballistique : le corner 

par Popeye (6e B)

Foot 2

 

Le corner est un mot anglais qui désigne un coin, ici celui du terrain. On parle de "corner" quand un joueur de la défense fait franchir au ballon la ligne de son propre but. 

Un joueur adverse  va donc tirer le ballon, au coin du terrain.

Le corner est aussi appelé le "coup de pied de coin".

Posté par BonjourWesthoek à 12:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juin 2017

Lexique footballistique : Le coup franc

Lexique footballistique : Le coup-franc

par Popeye (6e B)

Foot 1

Quand une faute a été commise  (en dehors de la surface de réparation),  la balle est remise en jeu  par un joueur de l'équipe victime qui fait une passe ou qui tire dans le but .

Posté par BonjourWesthoek à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mai 2017

Hand spinner

【ツ】Hand spinner

par Kévin D. (6e A)

Hand spinner autrement appelé "fidget spinner" en anglais est un jouet qui permet d'évacuer le stress en occupant les mains et qui permet de se concentrer. Il peut aussi arrêter les tics : rongement d'ongle, sucer son pouce, etc. Les "fidget spinners" sont normalement des anti-stress pour les autistes. Mais maintenant en France, en Amérique et en Angleterre, il est considéré comme l'objet le plus satisfaisant du monde : les enfants se les arrachent... et les adultes aussi.
Les hand spinner normaux présentent 3 branches et des bouts arrondis comme la photo ci dessous
Ensuite, il y a des hand spinner customisés : bouts pointus (dangereux !), couleurs differentes...
Ils sont aussi fabriqués la base: un roulement à billes au millieu et trois ou deux roulements sur les côtés. Il est aussi très rare d'en voir à 5 roulements.

Dans les cours de récré où le hand spinner n'est pas forcément autorisé, certains élèves font des battles. C'est à celui qui fera tourner le plus longtemps sa toupie moderne. ╰☆╮Ou d'autres font des concours de figures

Ce que les élèves en pensent :

"ça me déstresse !" (Lorenzo, 6e A)

"Ma mère m'en a offert un. Il y a plusieurs intérêts : ça donne des sensations de vitesse entre les mains, ça vibre. Certains font des figures avec." (Tristan, 6e A)

"C'est déstressant, ça occupe quand on s'ennuie." (Steven, 3e A)

"C'est un gadget. On pourrait s'en passer !" (Nathan, 6e B)

Prix : à partir de 2 euros (prix constaté à Action)

Les plus beaux chers dépassent les 600 euros.

Posté par BonjourWesthoek à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sortie au cinéma : Le Roi Kong

Sortie au cinéma : Le Roi Kong

par Stitch (6e B)

Image kong

Un nouveau chef-d’oeuvre est sorti au cinéma. Et je me dois d'en faire une critique ! Attention je vous conseille de voir d'abord le film pour éviter d'en gâcher le suspense.

 

C'est quoi, le pitch ?

En 1944, pendant que la guerre du Pacifique fait rage, deux pilotes s'écrasent sur une île, l'un est Américain, l'autre est Japonais. Ils se lancent alors dans un combat sans merci jusqu'à se retrouver en haut d'une falaise. Alors que le Japonais prend l'avantage, une sorte de gorille géant arrive : Kong.

En 1973, Bill Randa, qui fait partie d'une société appelée “ Monarch ”, prévoit de géolocaliser une île reculée de l'océan Pacifique surnommé “ Skull Island ”, l'île du crâne (vous comprenez le titre maintenant ?). Bill Randa réussit tant bien que mal à constituer une équipe :

- de militaires (ils venaient à peine de rentrer de guerre, les pauvres)

- d'un trappeur, le Capitaine James Conrad (il a beaucoup de charisme)

- d'une photographe, Marson Weaver

- de deux scientifiques San (je sais pas à quoi elle sert) et Houston Brooks

- du géneral de l'armée qui est Preston Packard (retenez bien son nom, c'est une sorte de Rambo. Pst, ses militaires sont fans de rock).

Bill Randa prétend cartographier l'île. Mensonge ! Il veut se constituer une fine équipe pour tuer le roi Kong.

Bon, on passe à la critique !
Le colosseCe que j'en pense...

Dans l'ensemble, le film est bien mais je trouve que certaines choses sont très caricaturales. Par exemple, les soldats écoutent du rock et ils veulent absolument tuer tout ce qui bouge. Et les « gentils » sont un peu comme des écolos. J'ai l'impression qu'ils clament : "Non, ne tuez pas Kong ! il est gentil !". 

Parlons de la vedette du film : Kong est aussi doué qu'un champion de boxe-style et de fléchettes. C'est quand même un gorille ! 

À la fin du film, on découvre qu'un colosse, le rampant géant se réveille et passe à côté de Kong alors qu'il est au sol. Mais le mastodonte ne le remarque même pas ! C'est selon moi l'une des plus grosses incohérences du film.

On doit reconnaître que le film présente aussi de nombreux points positifs. Les décors, par exemple, sont des paysages naturels magistraux . Ils ne sont pas faits d'images de synthèse. L'histoire du film raconte un culte, celui des aborigènes qui vénèrent Kong. Ils le défendent contre les rampants. 

Du coup, ma note s'élève à 3 sur 5 : ★★★☆☆

Posté par BonjourWesthoek à 16:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 mai 2017

Je fais du sport : Lorenzo et le basketball

photo équipe basket1

Posté par BonjourWesthoek à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]